kep

Encore et Angkor!...

26.01.2012 Phnom Penh.

Phnom Penh (que j'ai enfin réussi à écrire sans vérifier dans mon guide:)....une capitale grouillante, avec un certain charme quoique très polluée!! ici on ne peut pas faire un pas sans entendre le fameux « tuktuk sir? » lancé par les chauffeurs de tous les côtés (certains se ruent littéralement en courant sur nous à la sortie de l'hôtel!)

 Autre constat: ici, tout se deale en dollars!..les gens rendent le change en monnaie locale mais la plupart de nos dépenses (hôtels, resto, tuktuk) se font en billets verts! Cela me rappelle l'Equateur...sauf qu'ici, cette exception asiatique (hormis la Birmanie) nous rappelle qu'il s'agit d'une empreinte laissée par les soldats de l'ONU venus après la chute de Polpot...

Avant d'entrer dans le vif de nos virées cambodgiennes, si je devais retenir une seule chose de ce pays, ce serait définitivement la gentillesse des gens. Je tiens à commencer par ce point car on a rencontré ici les habitants les plus adorables qui soient! Peut-être ai-je déjà dit cela par le passé en soulignant l'accueil des Philippins ou des Thaïlandais, l'Asie de manière générale étant vraiment riche en cela!. Et une fois de plus, ici au Cambodge...même si nous sommes restés un peu moins longtemps que dans d'autres pays, nous n'avons pas rencontré une seule personne qui n'a pas été souriante et bienveillante à notre égard. Les gens nous ont beaucoup touchés par leurs sourires à chaque fois rendus, vraiment (à noter que le contraste est sans doute exacerbé par le fait que nous venions du Vietnam où cela n'avait vraiment pas été le cas partout!..)

L'autre point qui nous a très vite frappé, c'est le nombre incroyable de bébés et d'enfants qu'on voit partout! Sans doute le triste récent passé du pays, dont la population fut massacrée par les khmers rouges doit faire que la politique actuelle encourage le repeuplement et que les gens eux-mêmes veulent changer ce constat rapidement. Les chiffres confirment: aujourd'hui, plus de la moitié de la population a moins de 20 ans! 

Nous avons 3 jours avant l'arrivée de belle-maman...Branle-bas de combat! On va fêter ses 60ans! Nous voilà donc partis à la recherche d'un beau resto, on passe par l'ambassade de Birmanie pour lancer notre demande de visas... on fait également nos repérages de visites pour plus tard et Tony décide de se faire tout beau et de tenter une nouvelle fois le coiffeur asiatique!

On entre chez un coiffeur (-bar-stand de maquillage-cabine téléphonique-karaoké-sandwicherie...) bref, un endroit animé! le coiffeur assied Tony, un peu mal à l'aise devant les 4 mecs en rang d'oignons qu'il a tout fraîchement coiffé et qui sont... morts de rire! Personne ne parle un mot d'anglais...mais on va gérer, on a l'habitude, et c'est même rigolo!!   L'artiste en chef prend ses outils (oubliant au passage dans l'excitation de mettre son plastique sur le cou de tony...), mes 4 compagnons ont l'air de bien s'amuser et sont comme prêts pour le show du jour! Tony explique grosso modo ce qu'il veut: c'est simple, un peu court sur les côtés et une peu plus long mais légèrement sur le dessus. Bien. Un Ok-ok my friend plus tard... Et c'est parti!

Et là...quand je commence à faire attention aux coupes de mes acolytes supra méchés-relevé-gominés, de même que les photos sur les murs des plus belles coupes cambodgiennes ..hum je m'dis..- « Tony... »euh non,... je dis rien.

Tony chez l'coupe tifs version cambodgienne!

Resultat, 30minutes et 3 dollars plus tard. Rien. A peine 3 cheveux en moins sur le caillou!...(mais Tony a quand même droit au talc dans la nuque, au brossage et spray brillant!) . Sans doute le coiffeur a eu peur de notre peur du résultat ou bien ils n'ont pas la notion de « couper » les cheveux car ici, c'est pas la mode...bref on rentre à l'hôtel et Tony finit par ressortir sa vieille tondeuse d'argentine traînant encore quelque part au fond du sac..et nous refait un massacre en oubliant une nouvelle fois que la tondeuse argentine c'est comme un requin qui a pas bouffé depuis 5 jours et qui croise un petit poisson qui frétille: il laisse rien!!!

Voilà donc comment Tony, pour la 2ème fois du voyage, finit ...la boule a zéro!

 

Le lendemain, nous accueillons Armelle à l'aéroport, aussitôt nous l'emmenons dans la traditionnelle et incontournable course en tuk-tuk à travers les rues de Phnom Penh!     Et d'entrée de jeu, nous sommes gâtés! Belle maman nous a offert 3 nuits dans un super hôtel méga design Wouhaaa le rêve!!on en profite un max: on prend 3 douches par jour ans notre super salle de bains high tech, on lézarde devant notre écran aussi plat que géant, on kiffe les petits dej de compet et on dort dans le meilleur lit depuis des semaines!!merci encore Armelle!!!!

 notre shinny white room! Hummmm le ptit dej!  tony et môman:)

De là, nous passons 3 jours à arpenter la ville, visite des marchés, du grand palais, et autres balades sur les quais. Finalement, nous n'avons pas eu le courage de visiter le musée du génocide khmer, mais ne manquons pas de nous documenter sur le sujet... et de voir en ville des dizaines de personnes mendiantes, estropiées par les mines antipersonnelles à qui nous glissons, mal-à-l'aise, un petit billet.

Nous croisons aussi beaucoup de moines bouddhistes. Le tourisme ici à pris ses aises, toute une promenade de restos et hôtels chics borde le fleuve. Nous en profitons pour emmener Armelle fêter ses 60ans dans un beau resto au bord du fleuve - ambiance cosy. Un beau moment riche en émotions pour nous 3 et nos papilles!

Happy cambodian birthday!!

Puis, nous partons pour 6h de bus direction le nord-ouest du pays , Siem Reap et la visite incontournable des temples d'Angkor.

ahhhh ca c'est de l'accueil!

Nous dégotons un ptit hôtel sympa, et nous lançons dans la préparation des 4 jours à venir. Très vite, on s'aperçoit que les temples d'Angkor constituent un ensemble immense!! Des dizaines de temples!!! Au moment d'aller acheter nos tickets d'entrée (on te donne une carte plastifiée avec ta photo prise à l'entrée-attention ca rigole pas!), nous constatons qu'il y a différentes queues selon le nombre de jours d'entrée souhaités et que bon nombre de touristes sont dans la file pour le pass de 7 jours!! les malades!

Nous hésitons à prendre un guide...mais finalement, nous préférons dealer avec notre chauffeur de tuktuk pour un package de 3 jours où il nous promènera de site en site selon nos envies du moment.       

 2 jours plus tard: à l'unanimité, on se dit: on a bien fait!! Il fait une chaleur pas possible et 48heures de pierres, ça va, on a la dose!! Nous nous liquéfions intégralement, certes nous nous émerveillons devant ces vestiges et leur cadre en plein coeur de la nature, et dont certains sont pris par les arbres.  Ils s'étendant sur une superficie impressionnante et leur état est encore très impressionnant mais pour être vraiment honnête, à moins d'être un aficionado des vieilles pierres, pour notre part, nous en avons suffisamment en 2 jours et 5 temples arpentés en long et large et pierres!

Nous faisons donc un break et profitons de la très agréable ville de Siem Reap puis nous partons , sur conseils de notre pote le chauffeur, pour visiter un autre site, le village de Kompong Phluk (à mes souhaits!) et ce fut une excellente surprise! Un village flottant que nous prenons plaisir à découvrir, en barque à moteur jusqu'au plus grand lac d'Asie:le Tonlé Sap, puis en mini-mini-pirogue dans la partie qui s'appelle « la forêt inondée » - ô temps suspens ton vol- le charme opère...dernier arrêt dans une petite école...ou comment boucler une journée magique!

Retour à Phnom Penh, simple arrêt technique car nous repartons dans le sud, direction les villes de Kampot et Kep, et la mer de Chine!

                                                  en route pour Kampot!  notre ptit bungalow `!

Nous profitons de 2 jours d'excursions organisées avec l'agence du coin, l'une au parc national du Bokor (on n'a d'ailleurs pas encore compris le but de cette excursion tant vantée par les agences car malgré toute la bonne empathie d'armelle qui nous dira avoir passé une super journée..nous aurons vu des travaux, des travaux, attention travaux!  des vestiges de palais (?), en tôles rouillées et parterre couvert de détritus... et un petit temple sur une colline brumeuse...mouais). Mais nous finissons toutefois en beauté avec une jolie croisière au coucher du soleil et une seconde journée passée sur l'île de Tonsay (dite l'île au lapins par simple déviation de nom, les seuls lapins qui gambadaient sur l'île, c'était nous!).

Sans manquer de nous payer un déjeuner de crabe, la spécialité locale!...sauf que quand tu as 20minutes pour ne pas rater le bateau qui va arriver pour la traversée et que le serveur t'amène 2 crabes entiers – sans aucun outil pour décortiquer l'animal – celui-ci te regarde de ses petits yeux et te dit « bah vas-y! Déguste!! »..Nous restons tous penauds et un peu « pince sans rire »...et finissons par un bon fou rire! Quel repas mémorable! (à tel point que nous retrouverons 3 jours plus tard une pince, un oeil et un bout de carcasse au fond du sac d'Armelle!:) ...

En guide de digestion, nous nous affalons sous les cocotiers, sur le sable face à la mer, avec tous les locaux qui eux ici se baignent tout habillés! Les hommes y vont carrément en jeans! Les Duval, courageux, se jettent à l'eau, moi je prends les photos ...on profite des derniers instants de vacances, les locaux fêtent la fête du Têt (nouvelle année chinoise).

Ce soir là, nous finissons dans un bar du village bien sympathique...apéros faisant, nous prolongeons avec un petits curry puis le tenancier, de son plus bel accent ricain, vient nous proposer de participer au quizz du jour! C'est parti!, on se retrouve l''équipe de choc la « french connection » face à tous les concurrents du bar, une dizaine d'équipes en tout. Très sûrs de notre bonne culture générale de bons franchouillards: « claire, tu gères en géo, tony t'assures sur l'histoire et armelle en diverstissements- on est chauds, on est chauds!Go Yeah Go!...c'était sans compter sur le quizz spécial « English » !... C'est sur qu'on a eu l'air moins surs de nous quand ils ont commencé à nous demander les noms de TOUS les personnages des Simpsons ou de traduire « NASA, IBM, OTAN et j'en passe ou quand on nous lisait des paroles de chansons auxquelles il fallait rendre artistes et titre!!Patatrac dans la barraque!

Le trio de choc se délie: Armelle part discrètement se coucher..(je la soupçonne encore de ne pas avoir voulu assister à la lecture du tableau du résultat final face à la l'assemblée générale:)--car oui, oui, nous sommes arrivés ...derniers! un maigre 6 points face a des scores de 40! Grand moment de solitude...le chef, face à nos mines déconfites, nous offre alors 2 petits remontants..ok on boit le shot cul sec c'est ça? Ah,Ok, yes, yeahyeah... (on peut pas non plus se ridiculiser une nouvelle fois...) et ben – permettez-moi- mais on a bien eu le cul tout sec en moins de 3 secondes! Voilà comment claire et tony auront gôuté au p'tit alcool de -je sais pas quoi -au poivre le plus épicé du monde!!Retour au bungalow un peu...zigzagueux!

Nous quittons le Cambodge...toujours bizarre cette sensation de « fin d'un pays ». On fait notre petit bilan, et comme d'habitude, on est tout excités de partir dans un nouveau pays, sauf que là, ce sera la dernière fois!! Nous remontons à Phnom Penh avant de nous quitter à l'aéroport, la boucle cambodgienne est bouclée!

 

                                                            l'arbre du      mais on perd pas le nord:)

ps. ah oui, j'oubliais, on a failli acheter un tuk tuk,mais finalement...le prix nous a dissuadé,dommage, on se voyait bien avec à evian pour faire nos p'tites courses!

tuk tuk à vendre!  :)