La vida loca!

Nous voilà parcourant le Sud Pérou depuis environ 20 jours...un pays qui se mérite, qu'il faut aller chercher....contrairement à son voisin la Bolivie dans lequel tu te plonges complètement dès l'arrivée, ici au Pérou..c'est …différent!

Les premières visites (& contacts), malgré de très beaux panoramas, m'ont laissé une première impression du pays plutôt..ultra «bienvenue mon petit gringos! Et bienvenue surtout à ton portefeuille bien garni!».

Arequipa..1ère ville traversée, une ville toute blanche avec un charme fou..visite de son très beau monastère Sainte Catherine...pour la modique somme de 15euros!!(on a compté qu'après coup- pas encore habitués à une nouvelle monnaie-..sinon on aurait évité.. tout de même chère la visite à moins d'être un aficionados des ave-maria;)..

laquelle fut suivie de faux billets qu'on nous a refilé..et de retraits bancaires qui n'ont pas fonctionné de notre côté..mais qui ont très bien fonctionné côté débit en France¨! Bienvenidos en Peru!!

(merci au passage à belle-maman pour son aide & à la société générale qui fut très pro sur ce coup là!)...après une entrée déjà compliquée dans le pays..

Allez! Partons donc nous aérer un peu les sinus en pleine nature histoire d'oublier tout ça..inscription faite derechef pour le Canyon de Colca- au programme une nuit dans un village reculé, une petite rando avec un guide (ou plutot une charmante ado qui n'oubliera pas de demander sa propina au bout des 3 h durant lesquelles elle nous aura juste montrer le chemin..sans un mot!) et les condors qu'on observe au sommet du canyon...réjouissance..

Le canyon en soi-magnifique- une grande faille dans les montagnes à perte de vue (toutefois j'ai préféré d'autres vallées en Argentine..humm commencerait-on à devenir difficiles..;)

Après la petite balade, une petite immersion dans des termes volcaniques, et une nuit dans une auberge à nous tous seuls & au coin du feu, nous arrivons au mirador des condors!

Et là, tu prends conscience en une demi-seconde que le Pérou, c'est touristique,- Méga touristique!! une 50aine de minibus alignés, environ 2000 bermudas beiges-appareil-au-cou-casquette.

Et, alors que ton guide a prit le soin de t'expliquer dans le bus avant d'arriver que les condors sont très sensibles au bruit et qu'il faut rester silencieux...là, (après les américaines hurlant «Oooooh my gooood ,sweeeeety, cooooome & seeeeee, it's sooooo amayyyyyzing...!!!»)..tu repères (très facilement à l'accent et au complet-quechua) Le groupe des Français, mais les Vrais, à t'en rappeler la bd des Bidochons!

  -«Micheeeeellllllllllllll!!!viens voir!!!!!!! (le Michel,reconnaissable de par son teeshirt ramené de son dernier voyage «I love Kenya») peut aussi être très souvent remplacé par Bernaaaaaaaaaaaaaard)

  - quoi?questudiiiii chou!!!!!chui lààààà! bon sang...juste en dessous hein si tu me cherches, à 15 mètres plus bas, là, sur la marche près de la poubelle devant l'arbre là tu me vois?!!!!!!!!!

  -ouiiii mais, Michellllllllll, ymfaut des sous!!!j'ai réussi a avoir un poncho à 20 soles dis donc!!!(de dieuuuu,elle voulait me le vendre pour 80 c bieeeeeeen heiiiin Michelllllllll!!

soupir-ahhh mes compatriotes...je vous aime.

 ..à en oublier le spectacle des condors..majestueux. planant......frôlant ce tas de tee-shirts colorés que nous sommes.......joli instant céleste si l'on oublie le décor terrestre..

Continuation pour Puno, sur les rives du mythique lac Titicaca. Une autre belle étape..à la rencontre des peuples qui vivent (du tourisme uniquement désormais) sur des îles flottantes, entièrement faites de la Totora, une plante flottante (et nutritive). Jolie visite (malgré une fois de plus..le véritable «show»touristique très bien rodé)...puis on vogue sur le plus haut lac navigable du monde!

Tony, notre breton dans l'âme, n'a pas pu résister à prendre la barre! 

 

 

 

 

 

 

 

jusqu'à l'île de Taquile avec ses airs Méditerranéens (où, pour l'anecdote, on aura quand même réussi à perdre notre groupe et se faire remonter les bretelles par notre guide!) 

Demain on quitte Puno pour Cusco..4-5 heures à peine -easy- le Machu Picchu nous attend! 

Que nous croyions!....

Les manifs reprennent...les mineurs de Puno contestent le rachat de la ville (dont le sous-sol est riche en divers minerais – principalement de l'argent) par les grandes firmes (canadiennes..) ne leur laissant plus d'autres choix..que d'être expulsés, ou de continuer le travail dans les mines, en acceptant bien sûr les 5% que les firmes laissent au Pérou...nous les comprenons...n'empêche que ce sont les routes qu'ils bloquent..et les routes..ont en a besoin pour avancer.....

Verdict à 7h du mat.(alors que tu es tout prêt-déjeuné-sac bouclé on time): On ne part plus. La route est bloquée de toutes parts.

Là, très gentiment, on te propose de prendre un vol interne de 40minutes... Pour la modique somme de 200 USD par personne!! bah voyons!! (non, pardon c'était 180,puis 190 et enfin 200 en l'espace de 10min!!)...ou alors il faut attendre le soir ..sans aucune certitude.

En temps normal, je prendrais mon mal en patience et reporterais le départ...on a le temps..sauf que nous avons tout réservé pour être au Machu Picchu le jour pile de mes 30 ans (et à quel prix!)...

A cet instant, une gentille dame qui travaille dans l'agence de notre hôtel nous dit qu'elle peut nous confirmer un bus qui part dans 1/2heure par une route alternative! Hourra! On saute sur l'occaz..Tony nous négocie (difficilement!) le remboursement des 1ers billets et dans l'euphorie on dit ok au prix de notre nouvelle héroïne sans trop réfléchir... Et puis,sympa, elle nous conduit au terminal (enfin on paye le taxi avec elle dedans...). Puis, la gentille dame pense qu'en nous disant «restez là, ne bougez surtout pas... Je m'occupe d'aller chercher vos billets» qu'on ne va pas du tout deviner qu'elle prend sa com'...bêtes gringos que nous sommes, mais c'est normal, on l'accepte pour le boulot et la dépanne...cependant...on l'accepte beaucoup moins quand 2 hollandais nous disent être passés aussi par elle...pour moins cher...et quand on vérifie ensuite au guichet discrètement que le vrai prix du billet est 40% moins cher!!! Une com je veux bien mais là c'est vraiment digne de la mafia!..merci Tony.. qui a pu récupérer quelques dizaines de soles après une discussion musclée:)

 On part finalement (après encore 2h d'attente bien sûr-le temps que le bus se remplisse...) avec un super bus! Cool!....10minutes plus tard..moins cool...changement de bus au milieu de nulle part-et tu sais pas pourquoi-pour un bus pourri de chez pourri!!! 14 heures de route cauchemardesques! Du jamais vu jusqu'ici!! Des tonnes de poussière, un chemin digne du Dakar, aucun arrêt pipi en 14h (sauf 1min chrono pour les hommes...à moins qu'en 1min en tant que fille tu veuilles montrer tes ptites fesses à tout le bus car on t'arrête sur le bord de la route et basta..) et des sièges cassés à t'en faire pousser des genoux dans le dos! 

Enfin...on arrive a Cusco, on oublie cet épisode en profitant de ce véritable bijou d'architecture coloniale...Petites balades champêtres dans la région qui se nomme la Vallée Sacrée, où on a mangé les meilleures empanadas du pays, cuites dans un authentique vieux four taditionnel, hein chef Toniño!: 

On en prendra aussi plein les yeux au Machu Picchu 2 jours plus tard! Un super anniversaire!!(à noter tout de même que l'accès à ce mythique site est très bien rodé lui aussi - tu n'as pas le choix que de prendre un train géré par une unique compagnie qui vend le billet le plus cher du monde (ratio km/prix)!

 

Puis tu dois ensuite payer les petits bus qui te montent/descendent ainsi que l'entrée hors de prix (sans aucune explication ni flyer...). Le tout nous aura couté env. 80euros par tête de pipe! Ils perdent pas l'nord ces péruviens!

Mais ce fut une surprise extraordinaire! Tellement vu en photo, dans des reportages etc..on en reste sans voix, on s'incline devant la beauté du lieu. Merci les Incas!

Et merci aussi à nos amis belges,Nathan & Jasmine, avec qui l'on se suit sur le voyage depuis env.1mois maintenant, d'être montés ici nous rejoindre ce jour là! Quelle bonne surprise de les retrouver là à notre arrivée:

Après quelques jours de repos à Cusco (enfin..pour Tony..ce ne fut pas tant le grand repos...il a sauté le cap de se faire tatouer ici!aïe aïe aïe!:))), on est repartis pour 22h de bus (dont une belle nuit blanche, avec un merci tout particulier à la compagnie pour son accompagnement de 3 heures de film..de tauromachie! Avec musique péruvienne à FOND s'il-vous-plaît (et que quand tu demandes à baisser..voire à changer le monsieur te répond: « ah non, désolé, c'est le chauffeur qui décide »(!?) what the hell!?

Direction Ayacucho, une ville au centre des terres où l'on aura apprécié le climat doux et des belles journées relax à jouer aux cartes avec nos amis:). Bonne petite trêve.

On a finalement rejoint aujourd'hui Lima (re-nuit-blanche sans entrer dans les détails:), changement de décor, malgré la brume qui stagne ici durant plusieurs mois, on reprend vite les bonnes vieilles habitudes des grandes villes: macdo, shopping, ciné (pour le plus grand plaisir de Claire;-).Cette ville marque pour nous la moitié du pays, nous allons maintenant partir sur le Nord qui s'avère être bien moins touristique (en faisant le choix de ne pas aller voir le site des lignes de Nazca qui nous aurait fait redescendre..) avec un mix de plateaux montagneux qu'offrent la Cordillère Blanche, de villages authentiques...et de plages en bord de mer!

Pour résumer...on a eu une 1ère approche du Pérou plus difficile et plus froide qu'en Bolivie...Il aurait sans doute fallut les inverser dans notre itinéraire...malgré cela, c'est un pays qui nous apparaît très « vivant », très fier et très en avance sur son temps. Les prix restent abordables pour nous malgré les mannes touristiques (excepté le Machu!) les paysages sont très beaux et les villes ont beaucoup de charme. Reste à percer encore un peu plus le coeur des péruviens, qui peuvent être soit  indifférents, voir antipathiques à notre égard, soit d'une très grand gentillesse... Un pays de contrastes en somme...