Galaparadise!

Nous voilà de retour sur terre...après un séjour hors du temps aux Iles Galapagos...

Si mythiques, si mystiques...sans conteste encore un des grands moments de notre voyage!. Nous y avons passé seulement une semaine (budget oblige..) mais quelle semaine!Riche en émotions!! Une faune incroyable et une situation en plein milieu du Pacifique!

L'archipel est formé de 19 îles (+env.40 îlots), 3 sont habitées, toutes sont d'origine volcanique (on compte même 6 volcans sur la plus grande île d'Isabela!). C'est le 1er site à avoir été inscrit au patrimoine de l'Unesco, et c'est ici que Darwin débarqua et émit plus tard sa théorie de l'évolution.On compte ici de nombreuses espèces animales et végétales endémiques recensées – voilà, on plante le décor!...

A noter que nous avons très rarement un temps très ensoleillé depuis plusieurs mois...et pour cause, de mai à la fin de l'année toute la côte Pacifique (depuis Lima) est sous la brume, on l'appelle ce phénomène la « garua » mais claire et tony ont appris à en tirer les points positifs: 1.on s'y fait 2.on profite quand même des 25-30° constants. 3.Ca n'empêche pas de bronzer (très important) et 4.c'est bien mieux pour les excursions qu'un soleil de plomb! 

Tout a donc commencé...un mercredi 21 juillet:

8h. en route pour l'aéroport (après 5 mois de bus quelle sensation de luxe de reprendre un avion!).9h. contrôle sanitaire des bagages plus taxe de 10 usd au passage pour la carte migratoire.11h. embarquement. - smiles on our faces- .

service a bord : yeah... un petit dépliant et la petite box spécial Galapagos!. On se met dans l'ambiance...

 

2h plus tard. On recule sa p'tite montre d'1heure..et on débarque. Sur Baltra, une petite île au nord de l'île de Santa Cruz, plus grande celle-ci, et où nous devons nous rendre pour organiser la suite.

Bienvenidos!: 100 USD par personne svp. pour entrer au Parc National des Galapagos (dommage on peut malheureusement pas se faire passer pour des équatoriens et se glisser dans leur file où l'entrée est à 6 usd...).

Joli trajet de 10 minutes en bus puis, 2 minutes en ferry pour la traversée vers notre première île de destination puis encore 40 minutes de bus pour rejoindre le village touristique de Puerto Ayora,au sud de Santa Cruz. Bien huilé le trajet touristique, bien rempli d'américains aussi. On est dans les rangs.

Une 1ère soirée assez tendue...on s'est dit qu'on verrait directement sur place dès note arrivée pour organiser une éventuelle croisière de quelques jours..en fonction des prix..et en comptant sur une offre last minute!..loin de se douter qu'un vrai chemin de croix nous attendait...!!

Une première offre nous tombe dessus dans la rue par un gars qui nous propose un bateau économique avec départ le soir même..on se sent un peu trop «pressés» et à ce moment-là, on se dit qu'on va aller comparer un peu ailleurs...on croise au passage 3 compatriotes avec qui on mange un p'tit pollo-arroz-papas fritas à 2 dollars (poulet-riz-frites, au moins le 150ème depuis notre départ!) et avec qui on envisage de faire plus de poids en négociant à plusieurs.

Une première agence....qui bataille pendant plus d'une heure à téléphoner à tous les bateaux pour nous trouver de la place quelque part..oups ca semble plus difficile que prévu...finalement on préfère s'en aller, à 2 on aura p'têtre plus de chance de trouver un bateau qui part ce soir...Deuxième agence: idem, rebelote..on nous conseille de laisser tomber..aucun départ avant 4 jours ou à des prix impossibles sur des yachts de luxe...et de prendre des excursions à la journée vers les différentes îles..mais en moyenne l'excursion coûtant tout de même 100 usd par personne..quitte a vider notre compte autant se faire une p'tite croisière non? On va persister.Troisième agence -idem...on commence vraiment à perdre espoir...Elle nous dirige vers une quatrième agence - on essaye....en vain (à ce stade je précise que la tension est palpable, d'autant que tony a arreté de fumer depuis 5 jours!). Et puis... Finalement... on recroise un des français dans l'agence d'en face qui nous dit qu'ils ont encore peut être quelque chose...et ce fut ici, qu'enfin, nous trouvâmes le bonheur: une croisière de 3 nuits dès le lendemain et voguant vers les îles du nord (car la plupart jusqu'ici allaient dans les îles du sud qui nous tentaient un peu moins..) le tout à un prix..disons...relatif. ouf on y est!

Allez, on va se payer une bonne bière pour oublier cette journée de folie!...et bien...non.Depuis 4 jours il est interdit dans tout le pays d'acheter de l'alcool suite à un empoisonnement ayant fait 26 morts (tout de même...) dont l'origine n'étant pas encore identifiée!..arghhhh même dans les supermarchés l'alcool est bien en vue...mais impossible de passer à la caisse avec. L'horreur! (la seule bière qu'on a pu «subtiliser» aura été 2 jours plus tôt à Guayaquil servie dans un grand bol pour la faire passer..pour une soupe en cas de contrôle!!)...bon, on oublie notre petit rhum pour la croisière...affaire à suivre.

Jeudi 21 juillet.

Embarquement! Un petit bateau..qui paye pas d'mines, mais on est aux anges!  

 

 

Entre les yachts, catamarans et autres bateaux de croisière de luxe...voici notre « palace flottant ».

Installation.Petit groupe à bord sympa (2 hollandais, 2 ricains, 2 israéliens et une famille de canadiens, un couple et leur petite «Paris»).On sympathise d'ailleurs très vite avec eux. Super sympas comme toujours les canadiens!.

Lui est policier...envoyé en mission avec l'ONUdepuis déjà 5mois en Haiti. Rude! Elle est hôtesse chez Air Canada!.Un grand merci à eux d'avoir partagé leur sacrée expérience de vie avec nous!

A peine embarqués donc, après avoir déjà salué quelques lions de mer et autres pélicans sur le ponton, nous voilà déjà accompagnés d'une belle frégate qui nous suit à la trace! 

On a appris au passage que le nom de frégate vient du fait qu'elle vole la nourriture aux autres oiseaux, (étant le seul oiseau à ne jamais toucher l'eau, ne produisant pas d'huile de protection), ce que faisaient les frégates à l'époque, petits bateaux-pirates qui pillaient!

En vogue!. Ca commence...une première sortie sur notre petit bateau suiveur à la rencontre des fameuses tortues emblème des Galapagos! Et quel spectacle! Ô temps suspend ton vol...plusieurs tortues qui nous passent tout autour dans un ballet majestueux...exceptionnel. On assiste aussi aux plongeons à pic d'un groupe de fous à pattes bleus en pleine pêche...un instant très rare selon notre guide, les fous étant rarement autant ensemble.

Retour à bord- apéro- dodo. la vie est dure... 

Vendredi 22 Juillet.

Réveil aux aurores...un peu nauséeux le réveil avec ces relents d'hydrocarbure dans notre cabine en fond de cale..mais difficile de se plaindre quand la journée commence avec ça,non?:

C'est parti pour notre première expérience de snorkelling!! on débarque sur une petite plage de sable blanc..toujours en compagnie des colonies de crabes rouges et des otaries qui se prélassent à 1mètre de nous!, sur l'île de Bartolomé, une des petites îles du nord connue pour ses superbes panoramas et son rocher-pinacle.

On s'équipe: combi, palmes, masque, tuba. Et Plouf!

Moment indescriptible. des bancs de poissons de toutes les couleurs, des étoiles de mer, oursins, une grosse langouste etc...on découvre le monde sous-marin en extase. Quelques bulles plus tard, tony me fait signe: un requin!!! (bon j'avoue que moi j'ai pas trop traîné dans le coin---pas mon truc ces bébètes!!)..plus tard je vois une petite raie et tony nage derrière un gros iguane marin! Come on!!!!

 Au retour de notre immersion, le groupe nous dira que c'était l'un de leurs plus beaux snorkelling jamais fait!..quelle première!

Back on board. Balades pour aller chatouiller quelques iguanes, et nouveau snorkelling pour l'après-midi . Re-requin:) on ne s'en lasse pas!

Et puis....il y eut....5 heures de navigation....rudes...on longe l'ouest de l'île de Santa Cruz et c'est ici exactement que le courant de Humbolt (ça rappelle les cours de géo hein:) remonte en ce moment de l'Antarctique et croise ici celui d'El Niño créant justement UN COURANT DE MALADE!!! Pour jouer sur les expressions, après s'être sentis «comme des poissons dans l'eau»...on est maintenant clairement «dans le creux d'la vague»!!!!

le cauchemar j'vous jure....on a vraiment failli passer à deux doigts de la catastrophe...heureusement qu'on a pu prendre 2 p'tites pilules (et croquer dans du citron, radical!)...moi qui m'disait «c'est bon ma fille, t'es du Léman, les bateaux ca t'connaît! Et ben ma parole en plein Pacifique c'est autre chose...!(pour ceux qui ont lu le bouquin..on a eu une grande pensée pour Mike Horn! :)

Enfin, on entend le roulis de l'ancre. Ouf. c'est fini.Une ptite soupe et au lit!

Samedi 23 Juillet

Visite du parc des tortues, terrestres cette fois-ci et du centre Darwin où on a vu Lonesome Georges, la dernière tortue de son espèce, un monstre de plus de 200kg et d'environ 120 ans! Impressionnant l'animal!

 

 

n.b. Après le mal de mer, Claire expérimente une nouveauté physiologique: le mal de terre!! il me faudra plus de 24h pour ne plus sentir tout tourner!! c'est l'âge qui me rend aussi sensible ou quoi!?

A ce stade il nous reste 3 jours. On booke donc vite 2 places pour aller sur l'île d'Isabela (la plus grande) à 2h de speedboat (bon,va juste falloir repasser par le croisement des courants hum..)

Dimanche 24 Juillet

On embarque sur notre speedboat- 600 chevaux qui nous propulsent à plus de 40km/h sur les eaux turquoises du Pacifique! C'est partiiii!......ou pas.

Faux départ.1/2h plus tard, des eaux turquoises on aura vu que la mousse à travers les vitres de notre bateau qui fait des bonds de folie et retombe dans un fracas épouvantable à chaque vague!!! A côté de ça, hier c'était du pipi de requin!!!

20 personnes qui se tiennent le bide et qui poussent des « OHhhh Mon dIEu » « dIOS mio! » « oH My GoD!!! ».Et nous avec-livides...Jamais vu ça de notre vie!!on commence à se dire que c'est vraiment craignos là et qu'on va pas tenir encore 1h30!!!...on a vu juste. Le capitaine nous informe qu'on fait demi-tour.Nous voilà rassurés..(mais aussi un peu dégoutés car on est short on time pour aller à Isabela maintenant...)

Lundi 25 Juillet

Essai number 2. on remonte sur un autre speed boat à 6h du mat!Cette fois ça passe, ça secoue sec aussi, mais ça passe.! Isabelaaa les eaux bleues...Bleues les eaux Isabelaaaa!

Encore un p'tit coin de paradis ici! Petite village plus petit, plus intime, et.. un hôtel..aquatique:

en bref, un bel endroit pour dire au revoir aux Galapagos...mais, on va pas partir avant un dernier petit coup de snorkelling!on nous parle de la Concha de Perla pour peut-être nager avec tortues et otaries: Yes! Let's go baby!

Mais cette fois, on fait les choses bien: le tuba, ça nous connait maintenant, il nous faut du matos de pro. Ce qu'on trouve, on loue de nouveau tout l'attirail de pro, y'a même les petites bottines de plongeurs la classe!. Plouf, à l'eau, comme des pros.

Sauf que...des pros...on en est pas en vrai.

c'est marée basse, on peut pas passer plus loin que le premier récif à moins de marcher un peu sur les roches..sauf qu'avec des palmes, et sur un sol glissant... bonjour le style!

4 coups de palmes plus tard - Résultat:

  • Claire, une main en sang dans l'eau de mer (aïe!)...et qui nous fait sa p'tite crise de panique des requins (oui m'enfin on en a vu à chaque plongée quand même!!..) je veux pas servir de nourriture aux squales..Tonyyyyyyyyyyyy j'peux pas retourner jusqu'au ponton!!help!!!

  • Tony de son côté, pas mieux: voulant me sortir de ce mauvais pas...nous fait je ne sais quelle pirouette avec son -matos de pro- et laisse couler son tuba droit au fond de l'eau! (lequel, matos de pro oblige..nous coûtera tout de même la MODIQUE somme de 31 Usd!!!!

    L'équipe de choc! 

Il est temps de rentrer..tant pis pour les tortues:) Un p'tit tour au village pour se distraire...

un bon p'tit mojito, des crevettes sautées en guise de dernier dîner, merci les Galapagos.On ne vous oubliera pas de sitôt!

 

On repart 2 jours plus tard, retour à la réalité. Avec des p'tits poissons plein les yeux,il nous manque une dernière chose: voir des baleines!...mais pour en revenir à notre fameux courant de Humbolt, on apprend que les baleines remontent justement en ce moment avec lui pour se reproduire au large des côtes équatoriennes...prochaine destination donc, Puerto Lopez ! Malgré le peu de temps qu'il nous reste pour remonter le pays jusqu'à Quito, on se doit de faire ce détour sur la côte! c'est la 3ème fois qu'on va essayer de voir des baleines, espérons qu'elles nous entendent...

-> pour voir le fantastique bestaire galapagossien, cliquez ici!